Article

Auto-entrepreneur, comment choisir mon assurance santé ?

Vous êtes auto-entrepreneur ? Contrairement à un travailleur salarié, vous n’êtes donc pas couvert par un contrat d’entreprise pour votre assurance santé. Vous pouvez toutefois volontairement souscrire une assurance mutuelle pour être mieux remboursé de vos frais de santé. Voici comment bien la choisir.

  • #santé
Lecture 3 min

Ce qu'il faut savoir :

Professeur à domicile, aide-ménagère, consultant, créateur de contenu, chauffeur VTC… Le point commun de toutes ces professions ? Elles peuvent être pratiquées sous le statut de l’auto-entreprise ! Les auto-entrepreneurs (ou micro-entrepreneurs) sont des travailleurs indépendants pouvant exercer aussi bien une activité commerciale, qu’artisanale ou encore libérale. L’activité qu’ils mènent en auto-entreprise peut être leur unique activité et constituer l’ensemble de leurs revenus. Elle peut aussi être cumulée avec une activité professionnelle au statut différent, comme le statut de salarié d’une entreprise. 

Quelle est la couverture santé des auto-entrepreneurs ?

Sur le plan de la protection sociale, les auto-entrepreneurs sont désormais rattachés à l’Assurance maladie comme la majorité des Français, le régime social des indépendants (RSI) ayant pris fin. Mais la couverture de l’Assurance maladie obligatoire ne couvre pas la totalité des frais de santé. Elle les prend en charge selon différents taux, mais pas toujours à 100 % des frais réels. Les dépassements d’honoraires des médecins, certaines franchises et participations forfaitaires, comme le forfait hospitalier, restent également à votre charge. Bien souvent, la couverture de l’Assurance maladie n’est pas suffisante et laisse l’assuré avec d’importantes sommes à payer de sa poche. C’est pourquoi les pouvoirs publics incitent tous les Français à souscrire une complémentaire santé. Ce deuxième niveau de remboursement va prendre en charge tout ou partie de ces restes à charge. Selon votre contrat d’assurance santé, elle peut aussi vous rembourser des prestations non couvertes par l’Assurance maladie, comme des séances d’ostéopathie.

En tant qu’auto-entrepreneur, pour être suffisamment couvert, vous avez donc autant besoin d’une assurance santé complémentaire que les autres travailleurs. 

« Micro-entrepreneur » ou « auto-entrepreneur » : quelle différence ?

Aucune ! Le régime des auto-entrepreneur connaît régulièrement des évolutions. Aujourd’hui, les termes de « micro-entrepreneur » et d’« auto-entrepreneur » correspondent au même statut. Ils peuvent donc être utilisés indifféremment. 

Auto-entrepreneur : devez-vous obligatoirement souscrire une mutuelle ?

Contrairement aux travailleurs salariés devant souscrire la mutuelle proposée par leur employeur, vous n’êtes soumis en tant qu’auto‑entrepreneur à aucune obligation. Il est toutefois important d’être couvert par une complémentaire santé, et cela même si vous êtes en bonne santé. Un accident peut survenir et vous exposer à des frais imprévus, peu ou pas couverts par l’Assurance maladie : dépassements d’honoraires des médecins, forfait hospitalier, soins dentaires, médicaments, etc. Cumulés, ces restes à charge peuvent sérieusement plomber votre budget.

Selon votre situation, vous n’avez pas forcément besoin de souscrire une mutuelle à titre individuel. Par exemple, si votre activité d’auto‑entrepreneur est secondaire et que vous avez par ailleurs un emploi salarié. Dans ce cas vous pouvez être affilié à la complémentaire santé de votre employeur. Autre cas de figure, si votre conjoint est salarié et est couvert par sa mutuelle d’entreprise, vous pouvez demander à être ajouté à la liste des bénéficiaires de son contrat. Ces solutions peuvent être avantageuses sur le plan financier. En effet, les entreprises négocient les contrats qu’elles proposent à leurs salariés et paient une partie de leurs cotisations. A la clé, un rapport qualité des garanties/prix des cotisations intéressant. 

Quels sont les différents types de contrats d’assurance santé pour les auto-entrepreneurs ?

Différents organismes proposent des contrats d’assurances santé auxquels les auto-entrepreneurs peuvent souscrire.

  • Des sociétés mutualistes. On appelle « mutuelles » les contrats qu’elles proposent. 

  • Des sociétés d’assurances, qui peuvent en plus vous proposer d’autres contrats d’assurances, pour couvrir votre habitation ou votre automobile par exemple.

  • Certaines banques, qui proposent des produits d’assurances dont des assurances santé.

Certaines offres sont formulées pour les auto-entrepreneurs ou les travailleurs non-salariés (TNS). Vous avez toutefois le droit d’opter librement pour une autre offre, votre objectif étant de couvrir au mieux vos besoins et ceux de votre famille. 

Devez-vous choisir une mutuelle loi Madelin si vous êtes auto-entrepreneur ?

Pour rappel, la loi Madelin du 11 février 1994 permet à certains travailleurs non-salariés (TNS) de déduire les cotisations versées à leur mutuelle de leur revenu imposable. Toutefois, cet avantage fiscal ne s’applique pas aux auto-entrepreneurs, le régime fiscal de la micro-entreprise étant particulier. 

En tant qu’auto-entrepreneur, vous avez tout de même le droit de souscrire un « contrat Madelin » pour votre assurance santé, sans bénéficier de l’avantage fiscal qui y est lié. 

Les contrats de mutuelle Madelin sont proposés par divers organismes et peuvent couvrir les risques spécifiques associés à votre activité. Les tarifs des cotisations varient selon votre âge, votre profession, votre lieu de résidence, etc. Ces contrats offrent souvent des garanties intéressantes, adaptées à votre activité professionnelle, pour un prix inférieur à ceux des autres contrats de mutuelles.

Pour comparer les offres de mutuelles destinées aux travailleurs non-salariés, souvent appelées « mutuelles Madelin », rendez-vous sur mutuellemadelin.fr

Sur quels critères choisir son assurance santé lorsqu’on est auto-entrepreneur ?

Le statut de micro-entrepreneur recouvre des travailleurs aux professions, aux âges, aux revenus et aux situations tellement différents qu’une seule formule d’assurance santé ne peut convenir à tous. Pour savoir quelle offre choisir, votre premier réflexe doit être de faire le point sur vos besoins en matière de santé pour l’année ou les quelques années à venir. La règle générale étant que plus vous avancez en âge, plus vos besoins seront importants. Votre activité professionnelle peut aussi nécessiter des dépenses particulières. Elle peut par exemple requérir de renouveler régulièrement vos lunettes ou de porter des lentilles de contact, pour une vision toujours précise. Elle peut également mettre votre dos à rude épreuve et vous amener à consulter un ostéopathe ou un kinésithérapeute.

Choisissez un contrat qui couvre vos restes à charge les plus importants, sans vous faire payer inutilement pour des garanties dont vous ne vous servirez pas. Pour vous simplifier la tâche, vous pouvez comparer différentes offres d’assurances santé en ligne et/ou demander des devis à différents organismes.

Auto-entrepreneur : choisir une assurance santé dans votre budget

Le statut de la micro-entreprise regroupe de nombreuses activités pouvant dégager une large fourchette de revenus. Toutefois, en moyenne les micro-entrepreneurs ont un revenu peu élevé. En 2019, ils tiraient en moyenne 590 euros mensuels de leur activité(1). Avec un budget aussi serré, une complémentaire santé peut paraître une dépense superflue. Mais ne pas souscrire d’assurance santé pour économiser n’est pas une bonne idée et peut vous faire in fine dépenser davantage. Les dépenses de santé sont par nature souvent imprévues et peuvent être élevées. 

Il existe des contrats d’assurance santé adaptés à tous les budgets. Les « contrats responsables » sont réglementés par l’Etat et vous assurent un socle de garanties minimum, prenant en charge :

  • Le ticket modérateur, soit la part non remboursée par l’Assurance maladie sur une prestation.

  • Le forfait journalier hospitalier, sans limitation de durée.

  • Les paniers « 100 % santé » en optique, en dentaire et en audiologie.

Enfin, les contrats d’assurance « hospitalisation seule » sont souvent économiques. Ils peuvent être une bonne option si votre budget est réduit et que vous ne souhaitez vous couvrir que contre ce risque. 

Avez-vous droit à la complémentaire santé solidaire ?

La complémentaire santé solidaire (ex CMU-C et ACS) est une aide pour financer vos dépenses de santé. Elle vous donne par exemple droit à des consultations sans reste à charge et sans dépassement d’honoraire chez les médecins généralistes et spécialistes. 

En tant qu’auto-entrepreneur, la complémentaire santé solidaire vous est accessible aux mêmes conditions que les autres assurés. Vous devez notamment :

  • Bénéficier de la prise en charge de vos frais de santé par l'Assurance maladie en raison de votre activité professionnelle ou de votre résidence stable et régulière en France. 

  • Avoir perçu des ressources inférieures à un montant qui dépend de la composition de votre foyer au cours des 12 derniers mois.  

Pour en savoir plus sur la complémentaire santé solidaire, consultez notre article : « Complémentaire santé solidaire, c'est quoi au juste ? »

Avez-vous également besoin d’un contrat de prévoyance ?

Le régime obligatoire de l’Assurance maladie ne vous couvre que de façon limitée contre les aléas de la vie. Souscrire une assurance prévoyance peut être utile pour garantir vos revenus ou préserver les ressources de votre famille en cas de coup dur. 

Les contrats d’assurances prévoyance vous couvrent en cas d’événement entraînant un arrêt de travail, une invalidité ou un décès. Ils permettent de soutenir financièrement vous et/ou vos proches si votre situation vous empêche de travailler et donc de percevoir un revenu. 

Un contrat de prévoyance vous propose des garanties maintien de salaire, d’invalidité et de décès. 

En tant qu’auto-entrepreneur, et si vous n’avez pas d’activité salariée par ailleurs, vous devez souscrire ce type de contrat à titre individuel. Vous pouvez souscrire un contrat de prévoyance auprès du même organisme que votre assurance santé s’il en propose ou auprès d’un autre organisme. Si vous avez une activité salariée en parallèle, vous pouvez également souscrire un contrat de prévoyance via votre employeur s’il en propose un. Le service Ressources Humaines de votre entreprise pourra vous renseigner. 

Les contrats d'Assurance Prévoyance de La Banque Postale

Vous souhaitez mettre vos proches à l’abri contre les aléas de la vie ? Vous protéger des conséquences financières en cas de dépendance, d’invalidité ou de décès ? La Banque Postale vous propose plusieurs contrats pour faire face aux coups durs. 

À lire également

Découvrez les solutions de La Banque Postale